biodiversité,  climat,  eau,  pollution

L’Indonésie déménage sa Capitale

Du fait du réchauffement climatique et du pompage des nappes phréatiques, Jakarta, l’actuelle capitale indonésienne de 10 millions d’habitants (30 millions avec la métropole) située sur l’île de Java, s’enfonce sous les eaux et subit par conséquent inondation sur inondation. Qui plus est, la ville est polluée à outrance et la circulation automobile y est catastrophique.

C’est pourquoi l’Indonésie a décidé de déménager sa capitale à Nusantara, à 2 000 kilomètres de là.

La nouvelle capitale occupera plus de 56 000 hectares dans la province de Kalimantan Est, sur l’île de Bornéo, partagée entre l’Indonésie, la Malaisie et Brunei. Au total, plus de 256 000 hectares ont été réservés en vue d’une expansion du projet.

Or, au cours des 30 dernières années, l’île de Bornéo a déjà perdu près de la moitié de ses forêts, selon le WWF. L’île a été dépaysée par l’explosion des plantations de palmiers à l’huile près de Kalimantan. Cette terre abriterait 6 % de la biodiversité mondiale, ce qui fait du lieu un des derniers endroits où, par exemple, les orangs-outans vivent dans leur milieu naturel.

cliquez sur le logo de Ouest-France pour obtenir plus d’informations