faune,  flore

Ça va mieux en le disant

Il est certaines évidences qui sont tellement énormes qu’on finit par les perdre de vue.
Ainsi concernant la biodiversité : sa totalité est bien supérieure à la somme de ses parties, en cela que chacune de ses composantes est interdépendantes des autres et que, si l’une vient à manquer, elles seront nombreuses à disparaître par conséquence. En un mot, tout est dans tout (et inversement) et il suffit parfois d’un rien pour rompre cet équilibre précaire.
Concrètement, par exemple, plus de la moitié des espèces de plantes sont tributaires d’espèces animales afin de disperser leurs graines. La disparition d’espèces d’oiseaux et de mammifères met ainsi en péril la survie d’espèces végétales à travers le monde entier.

cliquez sur le logo de Futura Planète ci-dessus pour obtenir plus d’informations