climat,  économie,  éléments,  Homme,  terre

RGA, Retrait-Gonflement des Argiles

Une étude menée par le groupe d’expertise Saretec met en lumière la multiplication des sinistres liés au RGA (retrait-gonflement des argiles) en France. Un phénomène qui s’étend à des territoires jusque-là épargnés, comme l’est et le centre de la France, sous l’effet du changement climatique.

Dans le contexte de réchauffement climatique, le nombre de sinistres liés à la sécheresse est en nette hausse ces dernières années. Le coût annuel d’indemnisation en France a quadruplé ces dernières années, atteignant 885 millions d’euros sur la période 2016-2020. La sécheresse représente désormais le deuxième poste d’indemnisation derrière les inondations.

À l’échelle des bâtiments, l’alternance entre périodes sèches et pluvieuses entraîne un phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA), jusqu’à 1,5 mètre de profondeur. Ce phénomène provoque notamment l’apparition de fissures sur les murs et les sols, voire des affaissements. « D’autres dommages indirects peuvent également apparaitre à la suite de ruptures de canalisations enterrées », ajoute le groupe Saretec.

En tout, les sinistres liés à la sécheresse ont ainsi représenté 14 milliards d’euros sur 30 ans.

cliquez sur le logo de Le Moniteur ci-dessus pour obtenir plus d’informations