climat,  Homme,  stupidité

Droit dans… LES Murs !

On aurait tort de croire que les pays riches (parmi les plus émetteurs de gaz à effet de serre) ne prennent pas le changement climatique en considération. Ainsi, ils ont parfaitement compris que ce changement climatique, induit par leur propre mode de vie, impacte considérablement les conditions de (sur)vie des populations les plus misérables de la planète, lesquelles se voient donc condamnées à migrer.

C’est pourquoi sept de ces plus gros états émetteurs de gaz à effet de serre – États-Unis, Allemagne, Japon, Royaume-Uni, Canada, France et Australie – ont dépensé collectivement au moins deux fois plus d’argent entre 2013 et 2018 pour armer leurs frontières (plus de 33,1 milliards de dollars, 28 milliards d’euros) que dans la lutte contre le changement climatique (14,4 milliards de dollars, 12 milliards d’euros), alerte un récent rapport du think tank Transnational Institute, basé aux Pays-Bas. En moins de deux décennies, Washington a ainsi triplé ses dépenses dans les contrôles frontaliers et migratoires, tandis que le budget de l’agence Frontex, accusée par des ONG d’être devenue le «chien de garde» de l’Union européenne, a fait un «bond spectaculaire» de 2 763% depuis 2006.

Des murs, des murs partout, afin d’empêcher les pauvres que nous affamons de venir mourir sur nos souliers vernis.

cliquez sur le logo de Libération ci-dessus pour obtenir plus d’informations