climat

Record de concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère

L’an dernier, en 2020 donc, alors qu’une grosse partie de la planète était confinée, la concentration en gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère a atteint un nouveau record. Elle a dépassé la moyenne enregistrée entre 2011 et 2020. La tendance se poursuit en 2021, compromettant les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le climat.

« Au rythme actuel d’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre, nous verrons une augmentation de la température d’ici la fin du siècle bien supérieure aux objectifs de l’Accord de Paris, à savoir 1,5 à 2 degrés Celsius au-dessus des niveaux préindustriels », explique Petteri Taalas, chef de l’Organisation Météorologique Mondiale. Pour lui, « nous sommes loin du compte ».

Selon le Bulletin, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) en 2020 représentait 149 % du niveau préindustriel, celle de méthane 262 % et celle de protoxyde d’azote 123 % par rapport au moment où l’homme a commencé à perturber l’équilibre naturel de la Terre, en 1750.

Et bien que le ralentissement économique provoqué par le coronavirus ait entraîné une baisse temporaire des nouvelles émissions, il n’a pas eu d’impact perceptible sur les niveaux atmosphériques des gaz à effet de serre ou sur leur taux de croissance.

« La dernière fois que la Terre a connu une concentration comparable de CO2, c’était il y a trois à cinq millions d’années, lorsque la température était de 2 à 3°C plus élevée et que le niveau de la mer était de 10 à 20 mètres plus haut qu’aujourd’hui », a déclaré le chef de l’OMM. « Mais il n’y avait pas 7,8 milliards d’habitants à l’époque », a-t-il rappelé.

Commentaires fermés sur Record de concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère